Production : Edouard Weil, Christine Gozlan
Réalisation : Jacques Fieschi
Scénario : Jacques Fieschi, d'après le roman de Georges Simenon (Chemin sans issue)
Montage : Luc Barnier
Photo : Jérôme Alméras
Décors : Alain Tchillinguirian
Distribution : Mars distribution
Son : Brogitte Tailandier, Daniel Sobrino
Musique : Mino Cinelu
Durée : 105 mn

 

Caroline Ducey : Lila
Xavier de Guillebon : Francis
Rasha Bukvic : Stephan
Mylène Demongeot : Katia
Roschdy Zem : Mirko
Ludivine Sagnier : Hélène
Nathalie Baye : Maguy
Radha Valli : Frédérique
Antoine Bibiloni : Doudou

 

festival-cannes.com
site officiel
le livre de simenon

 

La Californie

Certain Regard
France

Il y a eu un crime, là-haut, dans la villa.




Depuis longtemps, rien ne peut séparer Mirko et Stefan. Les voici sur la Côte d'Azur. Ils n'ont rien, ils battent le pavé. Mais ils se débrouillent, se font vigiles, videurs. A la sortie d'une discothèque, ils ont rencontré Maguy, une femme qui sort et boit beaucoup, qui claque beaucoup d'argent. Elle vit là-haut, dans une villa luxueuse de super-Cannes.
Elle entretient une poignée de gens, sa copine et souffre-douleur Katia, et un couple de garçons, Francis et Doudou.

Maguy prend Mirko et Stefan à son service. Ca veut dire : s'occuper de la maison, faire les courses, entretenir le bateau. Ca veut dire aussi que Mirko couche avec Maguy. Hélène, la fille que Maguy n'a pas élevée, arrive dans la villa. Elle ne vient pas se plaindre, demander des comptes. Entre Maguy et Hélène, Mirko et Stefan, va s'instaurer un jeu de désir qui les met en danger. Les billes du jeu s'entrechoquent et libèrent des passions violentes. Rien ne protège plus ces vies qui ont refusé la norme.

Ce crime, là-haut, dans la villa, chacun aurait pu le commettre. Même s'il n'y a pas d'issue, il faut aller jusqu'au bout de soi.

in dp



(c) ECRAN NOIR 1996-2017