Production : Edward R. Pressman Film
Réalisation : Oliver Stone
Scénario : Allan Loeb, Stephen Schiff
Montage : David Brenner, Julie Monroe
Photo : Rodrigo Prieto
Décors : Kristi Zea
Distribution : 20th Century Fox France
Musique : Craig Armstrong
Directeur artistique : Paul D. Kelly
Durée : 136 mn

 

Susan Sarandon : Sylvia Moore
Shia LaBeouf : Jacob Moore
Carey Mulligan : Winnie Gekko
Josh Brolin : Bretton James
Michael Douglas : Gordon Gekko
Eli Wallach : Julie Steinhardt
Frank Langella : Lewis Zabel
Charlie Sheen : Bud Fox

 

festival-cannes.com

 

Wall Street : L'argent ne dort jamais (Wall Street 2 - Wall Street : Money never sleeps)

Sélection officielle - Hors compétition
USA

Une suite inattendue




Wall Street fut réalisé en 1987, juste après le triomphe oscarisé d’Oliver Stone avec Platoon. A une époque où l’ultralibéralisme régnait dans les pays anglo-saxons, quand l’industrie était démantelée et quand les Japonais achetaient l’immobilier américain et les studios hollywoodiens. Le film fut un beau succès international, avec un Michael Douglas au sommet du box office. Il remporta d’ailleurs l’Oscar du meilleur acteur. 22 ans plus tard, Oliver Stone décide de remettre le couvert. Le krach financier de 2008 l’a incité à révéler une fois de plus les méfaits de cet argent sans morale.

Oliver Stone à Cannes
En 1978, il présente sur la Croisette Midnight Express en tant que scénariste. Ce sera la seule sélection dans sa carrière avant de revenir pour Cannes Classics dans les années 2000. Wall Street – l’argent ne dort jamais est donc sa première fois à Cannes comme réalisateur. Berlin l’a sélectionné 4 fois et lui a remis un prix honorifique et un Ours d’argent de la mise en scène (Platoon). Venise ne l’a sélectionné qu’une seule fois avec Natural Born Killers, qui fit sensation et lui avait permit de décrocher le prix spécial du jury.

Reprise des rôles
Michael Douglas, Charlie et Martin Sheen, Chuck Pfeiffer et Sylvia Miles ont repris leurs rôles originaux. Douglas reviendra sur la Croisette pour la première fois depuis 1993 (Chute libre). Il était aussi venu pour Basic Instinct en 1992 et Le syndrome chinois en 1979. Son dernier grand (et bon rôle) date de 2000 avec Traffic de Steven Soderbergh, qui avait succédé à Wonder Boys de Curtis Hanson. 10 ans de disette.

Nouveaux venus
Shia LaBeaouf, qui était invité à Cannes pour l’avant-première incroyable d’Indiana Jones et le crâne de cristal, il y a deux ans, devrait être un des comédiens les plus attendus de ce festival, un an après le carton du navrant Transformers 2. Notons aussi la présence de Carey Mulligan, qui a été citée à l’Oscar pour Une éducation cette année. Josh Brolin incarne le méchant (les producteurs voulaient Javier Bardem), qui sera aussi à l’affiche du Woody Allen. Susan Sarandon jouera la mère de LaBeouf et viendra à Cannes pour la sixième fois.

vincy



(c) ECRAN NOIR 1996-2017