Production : Les films du Losange, X Filme creative, France 3 cinéma, Wega film, Lucky Red
Réalisation : Michael Haneke
Scénario : Michael Haneke
Montage : Monika Willi
Photo : Christian Berger
Format : 1.85
Décors : Christoph Kanter
Distribution : Les films du losange
Son : Guillaume Sciama, Jean-Pierre Laforce
Durée : 145 mn

 

Susanne Lothar : la sage femme
Ulrich Tukur : Le baron
Leonie Benesch : Eva
Ernst Jacobi : Le narrateur
Christian Fridel : l instituteur

 

festival-cannes.com
site internet du film

 

Le ruban blanc (Das Weisse Band)

Sélection officielle - Compétition
Allemagne

Quelle nationalité?. Si l'on prend celle du cinéaste, le film est autrichien. La Palme d'or est donc autrichienne d'un point de vue créatif. Elle est plutôt allemande d'un point de vue financier puisque l'apport allemand des différentes aides, producteurs et préventes représente 45% du budget, contre 22,5% pour la France et autant pour l'Autriche. Ce film allemano-autrichien donc est évidemment germanophone, de son sujet à sa langue.





Budget. Le budget total du film s'élève à 13 millions d'euros, dont seulement 135 000 euros pour le réalisateur Michael Haneke et autant pour le scénariste Michael Haneke. Les décors et costumes ont coûté 1,3 millions d'euros.

Racines. Haneke s'est inspiré de son imagination. "Mais j'ai lu beaucoup de livres sur l'époque et sur l'éducation. J'y ai trouvé l'exemple du ruban blanc." Ce fameux ruban que les parents faisaient porter aux enfants pour leur rappeler "l'innocence et la pureté" attendus d'eux.

Réalisme. Après avoir regardé des centaines de photos pour restituer l'époque, le premier constat fut de faire le film en noir et blanc, comme les photos. Puis il a fallu "caster" les enfants. "Il fallait qu'ils aient l'air de sortir d'une photo du début du XXe siècle. C'est pour cela que nous avons eu un casting long et compliqué. Nous avons fait un casting de 7.000 enfants ! " explique le cinéaste.

Interprétation. Cette société très hiérarchisée, est-ce le début du nazisme? "Nous avons toujours vouvoyé nos parents, à qui il fallait baiser la main... Tout cela a existé, rien n'est inventé. Mais au-delà de la restitution de l'époque, je voulais raconter l'histoire d'un groupe d'enfants qui érigent en absolu les principes de leurs parents. Quand on fait cela, on devient inhumain, parce que le monde n'est pas parfait. Si on pense savoir ce qui est juste, on devient très vite inhumain: ce sont les racines de n'importe quel terrorisme politique, qu'il soit de droite ou de gauche, ou religieux."

Prix. Palme d'or, prix Fipresci de la critique international, prix de l'éducation nationale : Haneke a triomphé à Cannes en 2009.

vincy



(c) ECRAN NOIR 1996-2017