Production : Indifo Fiml, Lucky red, Parco Film
Réalisation : Paolo Sorrentino
Scénario : Paolo Sorrentino
Montage : Cristiano Travaglioli
Photo : Luca Bigazzi
Décors : Lino Fiorito
Distribution : Studiocanal
Musique : Teho Teardo
Durée : 110 mn

 

Piera Degli Esposti : Signora Enea
Paolo Graziosi : Aldo Maro
: 189#
Toni Servillo : Giulio Andreotti
Anna Bonaiuto : Livia Danese

 

festival-cannes.com

 

Il divo

Sélection officielle - Compétition
Italie

Qui est Andreotti ? : Né en 1919, Giulio Andreotti est considéré comme l'un des principaux représentants de la Démocratie chrétienne italienne des 50 dernières années. Il a été 7 fois Président du Conseil, 8 fois ministre de la Défense, 5 fois ministre des Affaires étrangères, 2 fois ministre des Finances, du Budget et de l'Industrie, 1 fois ministre du Trésor, ministre de l'Intérieur et ministre des Politiques communautaires. Il est sénateur à vie depuis 1991 et actuellement membre de différentes commissions dont celle pour la tutelle et la promotion des droits humains.





Andreotti et la mafia : A partir de 1993, des repentis mafieux ont accusé Andreotti d'être en relation avec desmembres de "Cosa Nostra". Un premier procès lui a été intenté en 1996. En 1999, il a été acquitté en première instance pour "faits non avérés". La sentence d'appel l'a reconnu coupable de "disponibilité authentique, permanente et amicale envers les mafieux jusqu'au printemps 1980". Ce délit a ensuite été prescrit.
Andreotti a également été poursuivi pour le meurtre du journaliste Mino Pecorelli. Là aussi, il a été acquitté par la cour de Cassation en 2003.

Prix. Depuis son prix du jury à Cannes, le film a aussi reçu cinq nominations majeures (film, réalisateur, scénario, photo) aux European Film Awards, et en a gagné une avec le prix du meilleur acteur. Il a été vu par 750 000 italiens dans les salles.

Aphorismes : Dans le film, Sorrentino nous régale avec les aphorismes attribués à son personnage principal. Florilège.
- "Quand on demanda à Jésus, dans l'Evangile, ce qu'était la vérité, il ne répondit pas."
- "Dans les romans policiers, on trouve toujours le coupable. Dans la vie, c'est plus rare."
- "La méchanceté des gentils est extrêmement dangereuse."
- "la dictature la plus difficile à haïr, c'est la nôtre."
- "Penser à mal est un péché, mais souvent on tombe juste."
- "Expliquer l'Italie aux étrangers n'est pas toujours facile. Chez nous, les trains les plus lents sont appelés 'accélérés' et le quotidien Il corriere della sera sort le matin."

Ils ont dit de lui :

- "Il est le gardien de quelque chose, quelqu'un qui doit nous introduire dans une autre dimension, qu'on ne comprend pas bien." (Federico Fellini, réalisateur italien)

- "Non seulement il semblait absolument contraire aux principes éthiques, mais il était même convaincu qu'une personne de principes était condamnée à être une personne ridicule." (Margaret Thatcher, Premier ministre britannique)

- "Il me fait peur, pourquoi ? Cet homme m'a reçu avec une gentillesse délicieuse et cordiale. Spirituel, il m'a fait rire à gorge déployée. Et son aspect n'avait rien de menaçant. Ses épaules fluettes comme celles d'un enfant, et voûtées. Ses mains délicates aux longs doigts blancs comme des bougies. Cette manière d'être perpétuellement sur la défensive. Qui a peur d'une personne maladive, qui a peur d'une tortue ? Ce n'est que plus tard, bien plus tard, que je me suis rendu compte que c'était justement ces choses-là qui suscitaient ma peur. Le vrai pouvoir n'a pas besoin d'arrogance, de longue barbe, de coup de gueule. Le vrai pouvoir nous étrangle avec des rubans de soie, avec courtoisie et intelligence." (Oriana Fallaci, journaliste italienne)

MpM



(c) ECRAN NOIR 1996-2017