Production : Haut et Court
Réalisation : Laurent Cantet
Scénario : Laurent Cantet, François Bégaudeau, Robin Campillo, d'après le roman de François Bégaudeau
Montage : Robin Campillo, Stéphanie Léger
Photo : Pierre Millon, Catherine Pujol, Georgi Lazarevski
Décors : Sabine Barthélémy, Hélène Bellanger
Distribution : Haut et Court
Son : Olivier Mauvezin, Agnès Ravez, Jean-Pierre Laforce
Costumes: Marie Le Garrec
Durée : 128 mn

 

François Bégaudeau : François
Franck Keïta : Souleymane
Rachel Régulier : khoumba
Carl Nanor : Carl
Wei Huang : Wei

 

festival-cannes.com
Interview de Christine Campion, directrice de casting
Actualités autour du film Entre les murs
site internet du film

 

Entre les murs

Sélection officielle - Compétition
France / sortie le 15.10.2008

Essai transformé. Entre les murs est à l'origine un roman de François Bégaudeau paru en janvier 2006 chez Verticales. Le titre signifie que l'on est immergé "entre les murs de l'institution scolaire, durant une année, entre la salle de cours et la salle des profs."





Palme d'or. Depuis Le Pianiste de Roman Polanski c'est la première Palme d'or française. Depuis Sous le soleil de Satan, il s'agit de la première Palme francophone.

Le jury parle d’or : C’est à l’unanimité que le jury présidé par Sean Penn a choisi de décerner la Palme d’or à Entre les murs. Quelques minutes après l’annonce du palmarès, les différents jurés ont tenu à expliquer et justifier leur choix. "C’est un coup de cœur pour nous tous", confirme d’abord Marjane Satrapi. "Au-delà de la banlieue et de l’école, le film de Laurent Cantet pose la question de la démocratie. Il ne donne pas de réponse mais aborde exactement toutes les questions qu’on se pose. Or, je ne crois plus en grand-chose, si ce n’est justement en la culture et l’éducation qui nous donnent la possibilité d’être moins stupides."

Et Sean Penn de renchérir : "L’écriture, l’interprétation… tout est magique. C’est tout ce que l’on attend d’un film, et bien sûr, ça nous a profondément touchés." Bref, mais éloquent. Sergio Castellito saisit la balle au bond, complétant les propos de son président : "Le film nous a envahis par sa générosité. Il est socialement universel sans perdre sa poésie !"
"Les réactions des personnages, leurs interactions et même la mise en scène sont universelles", approuve Apichatpong Weerasethakul. "Cela m’a fait penser à l’éducation dans mon pays ! Il ne s’agit pas du tout d’une histoire sur des enfants français mais sur l’être humain en général. "

"C’est la même chose en France que dans le reste du monde", ajoute Alfonso Cuaron. "Les problèmes sont peut-être spécifiquement français mais ont une portée universelle : comment coexister ? Comment s’aimer les uns les autres ? "
"Ce que ça raconte, c’est qu’il y a du boulot", conclut Jeanne Balibar. "Le film ne laisse aucune contradiction de côté et ne prétend jamais résoudre les problèmes. Il se contente de les exposer dans toute leur violence, car c’est peut-être le film le plus violent qu’on ait vu pendant le festival. "

Haut et court. 16 ans d’existence. Une fidélité sans faille à Laurent Cantet depuis Ressources humaines. Entre les murs est la plus grosse sortie de l’histoire de la société de la rue des Martyrs. 350 à 400 copies, soit une centaine de plus que prévu au moment de Cannes. Cela coûte 3 000 euros par copie en moyenne.

Combien ça coûte ?. 2 477 000 euros. Dont 206 000 euros en casting et 42 000 euros en décors et costumes. Haut et Court a apporté 208 000 euros, la région Ile de France 384 000 euros, l’avance sur recettes 400 000 euros, le nouveau Fonds CNC Image de la diversité 50 000 euros, France 2 Cinéma 500 000 euros (au total), Canal + 500 000 euros…

Tournage. Eté 2007 (6 semaines), avec les élèves du collège Françoise Dolto (Paris). L’atelier d’improvisation a débuté en septembre 2006. 140 heures de rushs au total ont failli en faire une version TV…

Accessibles à tous. La ville de Paris, le MK2 Quai de Seine et le cinéma l’Arlequin diffuseront le film dès sa sortie en audio-description pour les malvoyants et sous-titré français pour les malentendants. Selon la Ville de Paris, " Ces salles sont dotées d’un équipement qui permet de proposer des projections avec sous-titrage pour les malentendants et audio-description pour les malvoyants, grâce notamment à des casques à infra-rouge et une voix off, racontant, en complément des dialogues, les actions des personnages. Le répertoire est essentiellement de langue française, dans la mesure où les malentendants n’ont accès aujourd’hui qu’aux films étrangers, qui sont les seuls à être sous-titrés."

Festivals. Le film a été présenté à Paris Cinéma. Il fait son avant-première nord américaine au festival du film de New York. Il a fait une tournée de 21 avant-premières en France depuis la mi-août.

vincy, MpM



(c) ECRAN NOIR 1996-2017