logo cannes 98actu cannes 98film cannes 98interview cannes 98special! cannes 98sea sex and sun cannes 98logo cannes 98
logo cannes 98

film et jury cannes 98selections cannes 98films en competition cannes 98films hors competition cannes 98critique cannes 98jury cannes 98logo cannes 98 LA VITA E BELLA
Grand Prix du Jury 98

La Vita e bella La Vita e bella

Réalisateur: Roberto Benigni
Casting: Roberto Benigni, Nicoletta Braschi, Sergio Cantarini, Marisa Paredes, Horst Buchholz...
Critique & Synopsis
Fable en images
Roberto Benigni
Site Officiel (Bac Films)

Buzz
Cette star de la comédie italienne qu'est Roberto Benigni s'offre un joli succès personnel avec ce film drôle se déroulant dans un camp d'extermination nazi. Le contraire de La Tregua.
Le film est un énorme succès en Italie (5 millions de spectateurs depuis noël, 5 Nastri d'Argento (César italiens) et la critique fut unanime.
Un film qui fut même applaudit par la communauté juive italienne....Et donc un carton prévisible à Cannes, au moins pour le plaisir.


logo ecran noir

© Ecran Noir 1998

Couvert de prix
Histoire d'amour, comédie satyrique ou drame sentimental. Grand Prix du Jury à Cannes après une standing ovation de 20 minutes lors de sa projection officielle.
Benigni a chaleureusement remercié tout le jury jusqu'à embrasser Scrosese pour sa "Palme d'or".
Le film avait reçu peu de temps auparavant 8 Donatello (Oscars Italiens) dont, film, réalisateur, scénariste et acteur pour le seul Benigni!
Au Canada le film a emporté 3 Prix du public: Montréal, Toronto et Vancouver. La presse à Torotno lui a même décerné le second prix de la critique.
On le dit favori pour les Oscars.

Le saviez-vous?
Hormis ses propres films, parmi lesquels quelques gros hits en Italie, Benigni a joué sous la direction de Fellini, Jarmusch, Bertolucci et Blake Edwards.
Cíest son 4ème long métrage en tant que réalisateur. Il a rapporté plus de 30 millions de $ au B.O. italien.

Rien à voir ou si?
La vie est belle est aussi le titre du film le plus connu (et plein de bons sentiments) de Frank Capra.
Mais cíest aussi une déclaration de Trostky enfermé dans un bunker au Mexique, avant de se faire assassiner. Et vu le sujet (les nazis et les juifs dans un camp de concentration) et le traitement (líhumour), ça rappelle Le Dictateur de Charlie Chaplin.