39-98 | 99 | 00 | 01 | 02 | 03 | 04 | 05 | 06 | 07 | 08 | 09 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19


 
 
Choix du public :  
 
Nombre de votes : 0
 












 
Partager    twitter



festival-cannes.com

 

Le Gangster, le Flic et l’Assassin (Akinjeon)

Sélection officielle - Séances spéciales



SYMPATHY FOR MISTERS VENGEANCE





Le mode opératoire était pourtant efficace. Provoquer un accrochage en voiture en pleine nuit pour poignarder une victime. Mais pas cette fois : le type est costaud et il se défend, il reste quand-même au sol mais il n’est pas mort. Quand un tueur en série n’est pas parvenu à tuer, il va recommencer. Mais ici, le survivant est un mafieux bien décidé à se venger de cet intolérable affront à son honneur : et que fait la police ? Le seul policier vraiment motivé à stopper le tueur manque de moyens et comme le mafieux a de la ressource alors ils vont faire alliance pour le retrouver… Le Gangster, le Flic et l’Assassin est le nouveau film d’action en provenance de Corée du Sud pour une séance de plaisir coupable.

Chaque année le Festival de Cannes programme une pépite coréenne pour une séance de minuit, surtout depuis 2014 : The Target de Yoon Hong-seung (en fait remake de À bout portant de Fred Cavayé), Office de Hong Won-Chan (2015), Dernier train pour Busan de Yeon Sang-Ho (2016), The Merciless de Byun Sung-Hyun et aussi The Villainess de Jung Byung-gil (2017), The Spy Gone North de Yoon Jong-Bin (2018)... Un savant cocktail de thriller, action, horreur est désormais espéré. Pour cette année 2019 la séance de minuit coréenne attendue au Festival de Cannes a donc été Le Gangster, le Flic et l’Assassin et elle n’a pas déçu avec sa dose d’action spectaculaire évidemment, mais aussi un bonne pincée d’humour.

Les personnages sont très vites présentés et caractérisés: ils sont la représentation des clichés qu’on peut en avoir. Le gangster est une grosse brute obstinée entouré de toute sa bande, le flic est une grande gueule qui bosse seul à sa manière contre ses supérieurs, l’assassin a une tête de psychopathe même quand il dissimule son regard. Contrairement à ce que suppose le titre Le Gangster, le Flic et l’Assassin on n’aura pas affaire à un triangle haineux mais bien à un affrontement où, pour combattre un homme, il faut être deux. L’assassin va même être le personnage le moins présent à l’écran. Il est surtout le prétexte pour suivre les mésaventures du duo flic et gangster qui ont besoin des connaissances et des méthodes de l’autre pour enquêter et traquer chacun de leur côté ce tueur. Ils ont ainsi le même but mais pas le même objectif. La justice pour l'un, la vengeance pour l'autre. Ils ont aussi un pacte : s’aider pour le trouver mais le premier qui l’attrape en fera ce qu’il voudra !

Tout le piment et le sel du film vient de ce duo hors-normes. Le flic est une tête brûlée grande gueule et impulsif qui enquête à sa manière en dehors des règlements (typique du Mel Gibson de L’arme fatale); il montre plein de dispositions à basculer de l’autre côté de la loi. Le gangster est presque tout l’inverse avec la force tranquille de celui qui sait que rien ne lui résiste, et malgré ses activités condamnables il a des principes qui pourraient faire de lui quelqu’un de respectable. C’est cette habile dichotomie entre le méchant flic et le bon gangster qui va rythmer le film à coup de bagarres et de poursuites. Ils vont à la fois s’entraider et se mettre des bâtons dans les roues pour trouver le premier l’assassin.

Le Gangster, le Flic et l’Assassin n’a pas vocation à s’inscrire au panthéon des thrillers incontournables de Corée du Sud, mais il se révèle être un divertissement de haute-volée. Un digne successeur des récents Veteran de Ryoo Seung-wan et de The Prison de Na Hyun (malheureusement pas sortis en France). Le réalisateur Lee Won-tae délaisse presque son histoire de serial-killer pour livrer une comédie d’action rocambolesque et jouissive. Dans le genre films de série B à voir cette année, il y aura donc celui-là, et l'américain Dragged across concrete de S. Craig Zahler. La puissance de séduction massive du Gangster, le Flic et l’Assassin c’est en fait surtout le personnage du gangster : on y retrouve avec délectation l’acteur Ma Dong-Seok qui confirme là son charisme (depuis Dernier train pour Busan et Unstoppable). Il a d’ailleurs été repéré par Hollywood puisqu'il sera un membre de l'écurie Marvel dans The Eternals.

Kristofy



(c) ECRAN NOIR 1996-2019