Choix du public :  
 
Nombre de votes : 83
 












 
Partager    twitter



festival-cannes.com

 

Borgman

Sélection officielle - Compétition
Pays-Bas


L'INCONNU DANS LA MAISON





"Je veux savoir qui est sous mon toit."

Dans la lignée d'un film comme Funny games, Alex Van Warmerdam imagine la rencontre inquiétante et trouble entre une famille bourgeoise sans histoire et un homme apparemment sans domicile qui s'insinue peu � peu dans leur vie. Le malaise vient en partie du fait qu'on ne sait jamais quoi penser de Borgman et de ses intentions. Figure d'un mal qui avance le visage � peine voil�, il vampirise d'abord la mère de famille modèle qui a piti� de lui, puis les enfants qui sont captivés par les histoires qu'il leur raconte, et enfin le mari, � qui il donne l'illusion de reprendre le contrôle de son existence.

Instinctivement, Borgman offre � chacun ce dont il a besoin et en profite pour prendre l'ascendant sur lui. Son magnétisme s'exerce de façon mystérieuse, tout comme ses actions visent un but inconnu. Cette opacit� qui demeure jusqu'� la fin au coeur du film interpelle le spectateur et l'oblige � s'interroger sur ce qui est montr� et sur ce que cela signifie.

Même si elle est bien présente, la satire sociale n'est pas la seule manière d'interpréter le déroulement des faits. Il y aussi un sens certain de l'absurde, pas mal d'ironie, et une volont� de déranger le spectateur. Ce qui fonctionne... jusqu'� un certain point. En effet, Alex Van Warmerdam n'a pas totalement trouv� l'équilibre entre ce désir de déranger et son refus d'expliquer quoi que ce soit. Bien sûr, chacun est libre de se faire sa propre interprétation, mais peut-être reste-t-on trop dans le flou pour aller au-del� des apparences.

La mise en scène élégante, très maîtrisée, presque froide, apporte une profondeur supplémentaire � l'ensemble. Malgr� l'humour noir, les excès de violence, la dérision, Borgman ne doit en effet pas se voir comme une simple pochage gentiment provocatrice, mais plutôt comme une métaphore du monde dans lequel on vit. Qui sont ces hommes mystérieux qui détruisent la vie d'autrui apparemment sans raison ? Des nihilistes des temps modernes ? Des révolutionnaires organisés en cellule secrète ? Des fous ? Des anges déchus ?

Here can get the top leather designer replica designer handbags online. All quality 1:1 replica handbags for sale.

Dans le Théorème de Pasolini, un inconnu mystérieux bouleversait la vie des habitants d'une belle demeure bourgeoise. Il apportait une forme d'authenticit� � des existences qui en manquaient. Ici, d'une certaine manière, les deux adultes sont mis face � leurs contradictions, leurs angoisses et leurs frustrations. Le choc entre la famille rangée (et rongée de rancoeur muette) et celui qui vient les "déranger" est plus brutal, moins polic�, et aux conséquences fondamentalement plus graves. Car quelle que soit l'interprétation que l'on donne au film, la vision du monde qu'il entraîne n'a rien de réjouissante. Soit l'espoir d'une nouvelle sociét� repose sur la destruction de la précédente, soit il ne faut avoir absolulment aucun espoir en l'humanit�.

MpM



(c) ECRAN NOIR 1996-2017