Choix du public :  
 
Nombre de votes : 134
 












 
Partager    twitter



festival-cannes.com
site officiel du film
Page Facebook du film

 

Touristes (Sightseers)

Quinzaine des réalisateurs - Compétition
/ sortie le 26.12.2012


SERIAL VISITORS





Devant certains films britanniques, on ne peut pas faire autrement que reconnaître l'extraordinaire talent des acteurs anglais, l'irrésistible drôlerie de l’humour anglais, ou le coup de génie d'un réalisateur inspiré par un sujet singulier. Alors forcément dans ce cas, le film emporte l’adhésion des critiques, et souvent du public. Touristes est un de ces films dont on ne ressort pas indemne. On pourrait user de beaucoup de superlatifs français, mais là encore l’anglais est meilleur : terrific.

Un couple part en vacances, caravane au cul de la bagnole, et durant ce raod-trip mouvementé ils vont apprendre à se connaître. Tina est une trentenaire qui s’échappe de sa mère possessive, et son amoureux Chris est un adepte des voyages à l’aventure. Ces deux personnages d’abord insaisissables vont, au fur et à mesure de leur périple, révéler leur vrai visage. En allant d’un site touristique à un autre, le concept de camping va prendre une nouvelle définition : la liberté sans se faire emmerder.
Ces touristes un peu crétins ont leur propre vision de l’écologie ou du respect des autres, et si il y une personne qui dérange… elle ne dérangera pas longtemps. Ces vacances vont tourner au jeu de massacre aussi cruel que hilarant.

Tout le film est parcouru d’un humour noir particulièrement caustique. Plus ces touristes font de victimes et plus le spectateur est tenté de souhaiter qu’il y ait une victime de plus. Tina la rêveuse un peu idéaliste ne va pas tarder à découvrir que son bourru de Chris est un psychopathe contagieux. L’originalité de Touristes se fonde sur ces deux personnages, qui vont commettre des crimes sans ressentir le moins du monde la plus petite culpabilité. La morale du bien et du mal n’existe pas face à leur bonheur de vacances en amoureux.

Les deux interprètes Alice Lowe et Steve Oram ne jouent pas simplement un rôle puisqu'ils en sont à l’origine ; ces deux acteurs se délectent d’incarner les deux protagonistes qu'ils ont imaginé en écrivant le scénario, façon Bacri/Jaoui. Leur humour féroce a été encouragé ensuite par Edgar Wright - ici coproducteur (et qui s’était déjà amusé avec des crimes justifiés pour le ‘bien commun’ dans Hot fuzz) ), et ce qui n’aurait pu n’être qu’une comédie est devenu bien plus sauvage avec le talent de la mise en scène de Ben Wheatley. Il s’agit de son troisième film en tant que réalisateur, et déjà son thriller Kill list avait été mémorable. Ben Wheatley réussit là à faire ressortir le bizarre dans le réel tout en sachant aussi bien rendre réel ce qui est bizarre. Vous avez dit bizarre?
Touristes est à la fois sophistiqué et sauvage, drôle et terrifiant. Ou comme disent les anglais : impressive.

Kristofy



(c) ECRAN NOIR 1996-2017