Production : Touchstone pictures, Tom Jacobson
Réalisation : Joel Coen
Scénario : Joel Coen, Ethan Coen
Montage : Roderick Jaynes
Photo : Roger Deakins
Décors : Dennis Gassner
Distribution : GBVI
Musique : Carter Burwell
Costumes: Mary Zophres
Durée : 104 mn

 

Ryan Hurst : Lump
J.K. Simmons : Garth Pancake
Tzi Ma : le Général
Irma P. Hall : Mme Munson
Tom Hanks : le Professeur Goldwaith Higginson Dorr
Marlon Wayans : Gawain

 

festival-cannes.com
site officiel
ethan et joel coen
tom hanks

 

The Ladykillers (The Ladykillers - The Ladykillers)

Sélection officielle - Compétition
USA / sortie le 09.06.04

The Ladykillers, comédie britannique datant de 1955, réunissant les excellents Alec Guiness et Peter Sellers (on en reparlera avec The life and death of Peter sellers) se déroulait à Londres. Le film fut cité à l'Oscar du meilleur scénario. Nous voici en 2004 du côté du Sud profond, dans le Mississipi. Les frères Coen s'attaquent à un de leur film culte et réunissent un casting insolite. Le film est sorti fin mars aux USA et a récolté seulement 38 millions de $. A peine plus que son budget de production.




Mais cela valait le coup. Non pas à cause de la qualité (relative) du divertissement, mais parce que c'est la première fois que Tom Hanks vient sur la Croisette.
Mister Hanks. Révéla avec Splash en 1984 (depuis la sirène Daryl Hannah est devenue tueuse chez Tarantino), il fut sacré vedette avec Big en 1988, avant de réaliser un quarté gagnant de 1993 à 1995 : Nuits blanches à Seattle, Philadelphia, Forrest Gump, Apollo 13. Doublement oscarisé, l'une des cinq grandes stars d'Hollywood, a une année chargée : après le Coen, nous le verrons chez Spielberg (The Terminal) et nous l'entendrons dans le film d'animation de Zemeckis (The Polar express). Tom hanks, en conférence de presse à Cannes, semblait heureux de son expérience avec les Frères Coen. "Fargo est l'un des meilleurs films de ses 20 dernières années", avouait-il pour justifier son admiration pour les deux frères. "Leurs films sont incompréhensibles... euh je veux dire sams compromis... enfin, quoique, Barton Fink est incompréhensible...". Joel Coen répliqua : "Mais les Français l'ont compris!" En effet, Barton Fink obtint la Palme d'or, le prix de la mise en scène et le prix d'interprétation à Cannes. La dernière fois qu'ils vinrent ce fut pour le film noir (et blanc) The Man who wasn't there. Prolifiques, on se souvient que les Coen avaient déjà réalisé un film sorti fin 2003, Intolérable cruauté.

vincy



(c) ECRAN NOIR 1996-2017