Production : Anna Sanders Films, TIFA, Downtown Pictures
Réalisation : Apichatpong Weerasethakul
Scénario : Apichatpong Weerasethakul
Montage : Lee Chatametikool
Photo : Vichit Tanapanitch, Jarin Pengpanitch, Jean Louis Vialard
Distribution : Ad Vitam
Son : Akritchalerm Kalayanamitr
Durée : 118 mn

 

Sakda Kaewbuadee : Tong
Banlop Lomnoi : le soldat

 

festival-cannes.com

 

Tropical Malady (Tropical Malady - Sud Pralad)

Sélection officielle - Compétition
Thaïlande

"Tropical Malady rraduit mon attirance pour les paysages vierges et les mystères. C'est un chant d'amour et d'obscurité." Ainsi parle le réalisateur Apichatpong Weerasethakul. Le film s'introduit donc avec un texte de Ton Nakajima, romancier du début du XXème siècle. "Nous sommes tous, par nature, des bêtes sauvages. Notre devoir d'êtres humains est de devenir comme ces dompteurs qui tiennent leurs animaus sout leur coupe et les dressent même à faire des tours contraires à leur nature bestiale. Tout est dit.




Tourné dans le Nord Est de la Thaïlande, en plein Triangle d'Or, le défi était de rendre l'esprit et les bruits de la Jungle. A 34 ans, Apichatpong Weerasethakul est devenu le cinéaste thaïlandais le plus respecté par les critiques occidentales. Architecte, il fera des études de cinéma à Chicago. Son second long métrage, Blissfully yours, reçoit le Prix Un Certain Regard à Cannes en 2002. C'est, cette année, la première fois qu'un film thaïlandais est en Compétition officielle sur la Croisette. Le plus dur pour les journalistes sera de prononcer et d'écrire son nom...

vincy



(c) ECRAN NOIR 1996-2017