Production : y3 film, Coop99, arte
Réalisation : Hans Weingartner
Scénario : Katharina Held, Hans Weingartner
Montage : Dirk Oetelshoven, Andreas Wodraschke
Photo : Matthias Schellenberg, Daniela Knapp
Format : 35 mm
Son : Uwe Dresch
Musique : Andreas Wodraschke
Durée : 126 mn

 

Daniel Brühl : Jan
Burghart Klaussner : Hardtenberg
Stipe Erceg : Peter
Julia Jentsch : Jule

 

festival-cannes.com
site officiel

 

Die Fetten Jahre sind vorbei (The Edukators)

Sélection officielle - Compétition
Allemagne

Le réalisateur Hans Weingartner l'avoue : il aurait aimé s'impliquer dans un mouvement politique. "C'est très caractéristique de notre époque. Beaucoup de jeunes aspirent à un changement politique radical mais il y a un réel manque de propositions nouvelles." Voilà comment est né son film qu'il qualifie de "résistance poétique."




Il s'agit de son second long métrage, après Das Weisse Rauschen ( Le bruit blanc) en 2002. Il avait remporté quelques prix et avait propulsé un jeune comédien, Daniel Brühl sur le devant de la scène. Mais nous y reviendrons. Weingartner, d'origine autrichienne, a d'abord étudié la neurologie pour devenir neurochirurgien, avant de se consacrer au cinéma. C'est sa première sélection cannoise et la première fois depuis des lustres que l'Allemagne revient en Compétition officielle.
Difficile, aussi, de manquer le nouveau film avec Daniel Brühl, désormais mondialement connu grâce à Good Bye Lenin!. Il retrouve ainsi Burghart Klaissner, son père dans la comédie est-allemande, et ici le kidnappé.
Nul doute que cela servira le film lors de sa sortie. Espérons aussi que cela sortira le cinéma germanique hors de ses frontières.

vincy



(c) ECRAN NOIR 1996-2017