Production : Strike ent., New Amsterdam ent.
Réalisation : Zack Snyder
Scénario : James Gunn
Montage : Niven Howie
Photo : Matthew F. Leonetti
Décors : Steve Shewchuk
Distribution : Universal, Metropolitan Filmexport
Musique : Tyler Bates
Costumes: Denise Cronenberg
Maquillage : David LeRoy Anderson
Durée : 97 mn

 

Sarah Polley : Ana
Ving Rhames : Kenneth
Mekhi Phifer : Andre
Jake Weber : Michael
Michael Kelly : CJ

 

festival-cannes.com
Site officiel

 

Dawn of the dead (Dawn of the dead)

Sélection officielle - Séances spéciales
USA / sortie le 30 juin 2004

Héritage :




Ce ne sera pas sans l’approbation de Richard P. Robinstein, producteur de l’original (donc détenteur des droits forcément), que l’équipe de Dawn of the dead 2004 fit appel à Zack Snyder, tout jeune réalisateur de pub et à James Gunn, scénariste qui se distingua en signant les scripts calamiteux des deux adaptations ciné de Scooby-Doo, pour une nouvelle résurrection des zombies de George A. Romero.



Shopping :
Cette nouvelle version de Zombie se déroulera, comme son modèle, essentiellement dans l’espace clos d’un supermarché. Romero avait tourné de nuit dans un centre commercial pour ne pas déranger la clientèle. Cette fois-ci pas question de se soumettre à un tel emploi du temps compte tenu dans l’importance logistique de l’affaire. La production dégottera par conséquent une grande boutique désaffectée dans les environs de Toronto, qui sera retapée selon les besoins du film. Le tournage s’étala sur trois mois.



Casting des vivants :
La douce Sarah Polley est peu habituée des grosses productions. Elle avait illustré brillamment l’étendue de son talent l’année passée dans un rôle poignant de mère condamnée par un cancer dans le magnifique My Life Without Me. Mekhi Phifer lui est plus habitué à sauver les malades qu’à tuer les morts, puisqu’il doit essentiellement sa notoriété à ses consultations dans E.R. On a pu cependant l’apercevoir donner la réplique à Eminem dans 8 Miles. Ving Rames trouve ici une occasion de plus de jouer de son physique imposant et à défaut de se chercher de nouvelles occupations, il semble devoir se fidéliser à la franchise Mission : Impossible puisqu’il sera encore à l’affiche de la troisième mouture à venir.



Casting des morts :
Ils auront représenté une certaine charge de travail pour le maquilleur « spécial » David LeRoy Anderson, collaborateur de l’illustre Rick Baker avec lequel il cumule les trophées (Men In black…) puisqu’il fallut tartiner pas moins de 3000 défunts sur l’ensemble des prises de vue…



Esprit de famille :
On notera que c’est Denise Cronenberg, la frangine du réalisateur canadien dérangé portant le même nom, qui se chargea des costumes du film. La soeurette en a vu d’autres donc, puisqu’elle s’est occupée de l’habillage des protagonistes sur l’ensemble des plateaux de l’illustre David.



La mort aux enchères :
Les revenants ont la cote après le succès du 28 Days Later de Danny Boyle. Cependant si Dawn Of The Dead réussit une sortie fracassante (éjectant le Christ de Mel Gibson de la première place du box-office américain) ses entrées se tassèrent rapidement pour ne pas dépasser le succès commun à toutes les productions de ce genre. Les recettes permirent de dégager un profit considérable par rapport au budget raisonnable engagé dans l’affaire. Au point où ce cher George A. Romero se voit subitement regarder avec des yeux doux par les studios, lui qui ne rencontrait jusqu’alors que mépris pour son projet de quatrième volet (Dead Reckoning) apporté à sa célèbre trilogie des morts qui marchent. Pas la peine de demander à quoi ils marchent à Hollywood, c’est aux dollars.

PETSSSsss



(c) ECRAN NOIR 1996-2017