Production : Les Films d'Ici, Gang Production, Bridget Folman / Razor Film, Gerhard Meixner, Roman Paul, Arte France
Réalisation : Ari Folman
Scénario : Ari Folman
Montage : Nilli Feller
Photo : David Polonski, Assaf Hanuka, Yonni Goodman, Da
Distribution : Le Pacte
Son : Aviv Aldema
Musique : Max Richter
Effets spéciaux : Roiy Nitzan
Durée : 87 mn

 

Ori Sivan : le meilleur ami d Ari
Roni Dayg : le nageur
Shmuel Frenkel : l amoureux du patchouli
Ron Ben Yisahi : le journaliste
Professeur Zahava Solomon : l expert psychiatrique
Boaz Rein Buskila : l ami d Ari

 

festival-cannes.com
La guerre du Liban
site internet du film
Massacre de Sabra et Chatila

 

Valse avec Bashir

Sélection officielle - Compétition
Israel

Quand Ari rencontre le cinéma. Ce cinéaste israélien a déjà réalisé un documentaire sous forme caustique (Comfortably Numb, 1991), une adaptation du roman de Pavel Kohout (Sainte Clara, 1996) qui lui permet de gagner le prix du meilleur réalisateur en Israël et le prix du public à la Berlinale, et enfin un conte futuriste (Made in Israël, 2001). Il amorce son virage dans l'animation en 2004 avec The Material that love is made of, une série documentaire... qui introduit finalement très bien Valse avec Bashir.





Expérience personnelle. "Cette histoire est mon histoire personnelle. Le film retrace ce qui s'est passé en moi à partir du jour où j'ai réalisé que certaines parties de ma vie s'étaient complètement effacées de ma mémoire.". Du coup la préparation du film a provoqué des tbrulences psychologiques chez Ari Foleman. La création, production, réalisation du film a agit comme une thérapie. "Au cours de cette période, j'oscillias entre la dépression la plus noire, engendrée par les souvenirs retrouvés, et l'euphorie du projet du film, avec cette animation novatrice.."

Du réel en stock. 7 des neufs personnages sont bien réels. Mais tous les témoignages le sont. Seuls Boaz, l'homme qui rêve des chiens, et Carmi, l'ami néerlandais, ne voulaient pas apparaître à l'écran. Le point de vue, s'il est celui de Foleman, reste celui d'un soldat quelconque, éceouré par l'inutilité de la guerre.

v.



(c) ECRAN NOIR 1996-2017