Production : Rosem films, Bai Bu Ting Media, Arte France Cinema
Réalisation : Wang Chao
Scénario : Wang Chao
Montage : Tao Wen
Photo : Liu Yong Hong
Décors : Li Wen Bo
Son : Wang Ran
Musique : Xiao He
Durée : 88 mn

 

Cao Cheng : le frère de Li Xue Qin
Huang He : He Ge
Li Yi Qing : le vieux policier
Wu You Cai : Li Qi Ming
Tian Yuan : Li Yan Hong
Li Li : A Li
Wang Guo Qiang : Tang

 

festival-cannes.com
site officiel

 

Voiture de Luxe (Luxury Car)

Certain Regard
Chine

Wang Chao est l'ancien assistant réalisateur de Chen Kaige, Palme d'or avec Adieu ma concubine et sélectionné à Cannes avec L'empereur et l'assassin. Parallèlement, Chao publie des nouvelles et des histoires sur le Tibet. Il est passé derrière la caméra en 2001 avec L'orphelin d'Anyang, qui a fait le tour des festivals les plus réputés (dont la Quinzaine des Réalisateurs). En 2005, il a sorti Jour et nuit, plusieurs fois primés au festival de Nantes, éclaireur de nouveaux talents en la matière. Voiture de luxe est donc son troisième film et reçoit le prix Un certain regard du meilleur film de la sélection. Assez logique quand beaucoup disait qu'il avait même sa place en Compétition officielle.




Avec principalement des comédiens de théâtre, et dans le rôle central, Tian Yuan, une chanteuse pop (groupe Tiao Fang Zi), auteur d'un roman (La Forêt du Zèbre) avant d'être primée meilleure jeune actrice aux Hong Kong Film Awards. "C'est le premier film où j'accepte de faire entièrement confiance au jeu des acteurs, ainsi que de l'exploiter et d'utiliser pleinement la personnalité et la créativité de chaque comédien."
Le réalisateur a puisé dans sa propre vie pour imaginer cette histoire. Célibataire (ce qui est mal vu à 42 ans, séparé même, il sent la pression sociale pour fonder une famille. "Je ne suis retourné que deux fois dans ma famille en dix ans", confie-t-il. "Lorsque j'ai revu mes parents, je me suis rendu compte qu'après toutes ces années, ils avaient énormément veilli. Comme tous les parents chinois, ils fondaient de grands espoirs en moi, mais je ne m'occupais pas assez d'eux." C'est ce lien entre les enfants exilés à la ville, travaillant d'arrache-pieds et leurs parents restés en province, abandonnés à leur vieillesse. "En Chine, depuis 1949, tant en raison de l'exode rural que des soubresauts politiques tels que les événements de 1989 - Tian An Men, des dizaines de milliers de familles ont perdu les traces de leurs enfants." Lui-même étant instable, sans adresse, avec un travail exposé et surveillé, se disait que ses parents, dans un cas de disparition, ne pourraient pas le trouver et seraient même perdus dans une grande métropole.
"Mon style de vie précaire, l'irruption de grandes mégapoles, ma relation avec mes parents, m'ont fait penser à tous ces jeunes disparus, aux parents qui avaient perdu leurs enfants et j'ai décidé de tourner Voiture de luxe. lors de l'écriture du scénario, un jour que j'étais seul dans la maison que j'avais loué à Pékin, je me suis mis à pleurer."
C'est le denier film de cette trilogie, critique "sur la réalité et les allégories historiques et politiques de la Chine contemporaine. Dans la Chine actuelle, l'écart entre riches et pauvres, la distance qui sépare le peuple du bonheur, les contradictions entre le système social hérité du passé et le poids du présent sont autant de problèmes dont moi-même, partie intégrante du peuple, je ressens le poids et l'intensité."
Wang Chao continue cependant son travail. Son prochain film devrait se tourner dans quelques mois, "une histoire d'amour que personne n'aimerait vivre, sauf peut-être à travers un film."

vincy



(c) ECRAN NOIR 1996-2017