39-98 | 99 | 00 | 01 | 02 | 03 | 04 | 05 | 06 | 07 | 08 | 09 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19



Production : Gemini Films, Light Night, France 3 Cinéma
Réalisation : Raoul Ruiz
Scénario : Raoul Ruiz
Montage : Valeria Sarmiento
Photo : Acacio de Almeida
Format : 1:1,85
Distribution : Gemini Films
Son : Henri Maikoff, Georges-Henri Mauchant
Musique : Jorge Arriagada
Durée : 105 mn

 

Christian Vadim : Ritter
Michel Piccoli : Harald
Jean-François Balmer : Treffle
Jean-Luc Bideau : Raufer
Elsa Zylberstein : Livia
Bernard Giraudeau : Pointpoirot

 

festival-cannes.com
Elsa Zylberstein
Bernard Giraudeau
Michel Piccoli

 

Ce jour-là (Ce jour-là)

Sélection officielle - Compétition
Suisse





Sous les couleurs helvétiques, le cinéaste chilien exilé depuis des lustres en France, présente son cinquième film en compétition. En 2001, il avait raté son coup avec Les Ames Fortes en clôture avec Casta et Diefenthal. Echec critique et public, le film n'a pas aidé Ruiz dans ses projets suivants. L'oeil qui ment, Trois vies et une seule mort ou même Le Temps retrouvé n'ont jamais permis au réalisateur de trouver l'écho nécessaire pour gagner un prix ou encore élargir son public. Le seul film ayant fait consensus fut Généalogies d'un crime, présenté à Berlin. Le trait d'union entre Généalogies et Ce jour-là s'appelle Piccoli (quatorze films en Sélection officielle depuis 67, un prix d'interprétation), qui se trouve dans les deux films. Elsa Zylberstein est aussi une fidèle de Ruiz (Le Temps retrouvé, Combat d'amour en songe), tout comme Christian Vadim (le fils de). Ce n'est pas le cas de Bernard Giraudeau, Jean-François Balmer, Jean-Luc Bideau, Rufus, Féodor Atkine, tous nouveaux venus.

Vincy



(c) ECRAN NOIR 1996-2022