Production : Europa Corp, Javelina Company
Réalisation : Tommy Lee Jones
Scénario : Guillermo Arriaga
Montage : Roberto Silvi
Photo : Chris Menges
Décors : Meredith Boswell
Distribution : Europa Corp
Son : Mark Weingarten
Musique : Marco Beltrami
Costumes: Anna M. Abbey
Durée : 120 mn

 

Barry Pepper : Mike Northon
Dwight Yokakam : Belmont
Tommy Lee Jones : Pete Perkins
Vanessa Bauche : Mariana
Levon Helm : le vieil aveugle
Julio Cesar Cedillo : Melquiades Estrada
Melissa Leo : Rachel

 

festival-cannes.com
Site officiel

 

Three Burials of Melquiades Estrada (Trois enterrements) (Three Burials of Melquiades Estrada (Trois enterrements))

Sélection officielle - Compétition
USA / sortie le 23.11.05

Trois enterrements est le premier long métrage grand écran de Tommy Lee Jones après son Téléfilm "The Good Old Boys" en 1995, un western d'aventure. Rappelons que l'acteur-réalisateur et producteur a été durant de longues années propriétaire d'un ranch dans les Davis Mountains… Un univers qu'il considère comme sa "patrie" et choisi parmi les décors texans de son film, par ailleurs tourné dans les environs de Van Horn et du Big Bend Country. Un environnement qui a l'écran tient une place de premier choix. On ne pourra passer à côté des performances esthétiques. De quoi cerner toute la sensibilité artistique du comédien aguerri au rôles d'action. ""Mon sens de la couleur vient du Mexique, de Mondrian, de Jean-Luc Godard, d'Akira Kurosawa. C'est ma manière de voir la couleur. C'est ma façon d'être". Instigué par l'acteur-réalisateur et désormais producteur à l'hiver 2001, le scénario de Trois enterrements est signé par le mexicain Guillermo Arriaga, ami de longue date de Tommy Lee Jones, précédemment auteur du somptueux 21 grammes d'Alejandro Gonzales. Bien que récompensé du Prix du meilleur scénario, ce nouveau script en est toutefois bien loin. Ecrit en espagnol puis volontairement traduit par deux professionnels distincts, afin de combiner trois continuités dialoguées différentes, Trois enterrements peut se prévaloir d'un casting concrètement polyglotte, privilégiant notamment des interprètes nord mexicains pour les rôles sécondaires. Une façon d'embrasser toute l'âme de cette population de l'entre deux. Barry Pepper, Julio Cedillo (All the Pretty Horses), Dwight Yoakam (Bandidas), January Jones (Love Actually) et Melissa Leo (Confess) complètent le casting.





Notre ex MIB récemment Ranger (Garde rapprochée) derrière la caméra, endossant toutes les casquettes d'une entreprise cinématographique ? Quoi de simple pour Tommy Lee Jones… On en arriverait à se demander pourquoi n'est-il pas passé plus tôt à la mise en scène. "Je suis bon comédien aux yeux du réalisateur, parce je fais exactement ce qu'il me dit de faire. Je suis bon réalisateur aux yeux du comédien parce que je lis dans mes pensées. Je suis pas mal comme scénariste parce que je sais ce que les autres veulent entendre. Et je ne suis pas mal comme producteur, parce que je sais ce qu'ils ont envie de filmer, alors je ne leur fourni rien de superflu mais seulement les choses dont ils ont besoin. Le tournage s'est très bien déroulé. Nous étions extrêmement bien organisés, capables de faire notre travail dans des conditions extrêmes parfois. Chaque journée s'est déroulé comme prévu." CQFD. Imperturbable Tommy Lee Jones qui en a profité pour rafler le Prix d'Interprétation masculine 2005. "Bien sûr, je suis le premier surpris, et plus que jamais honoré d'être récompensé par le plus prestigieux des festivals dans le monde... C'est pour cette raison que l'on devient un acteur ou un réalisateur : pour apprécier à un moment de votre vie la communion de 3 000 personnes qui viennent juger votre travail.", confiait-il au soir du 21 mai 2005, lors de la conférence de presse des lauréats".

Sabrina



(c) ECRAN NOIR 1996-2017